Le bonus après les plages du débarquement : Bayeux et Caen

Pour terminer la boucle de notre week-end sur les plages du débarquement, nous avons fait un crochet par Bayeux et Caen. 

Pour Bayeux, c’était un très rapide crochet pour voir la Cathédrale Notre-Dame. Et nous n’avons pas regretté car cette cathédrale est vraiment belle et lumineuse. L’ensemble des vitraux sont splendides, très colorés, avec beaucoup de détails. 

Nous nous sommes amusés à reconnaitre Notre-Dame de Paris dans l’architecture de la cathédrale, vous la voyez vous ? 😉

Et pour finir, nous allons à Caen pour son mémorial de la Seconde Guerre Mondiale, un musée pour la paix.

Nous avons passé plus de deux heures dans ce musée, qui parcourt toute l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale de 1933, année où Hitler est devenu chancelier, jusqu’à la libération de la France en 1945. On traverse ces années à travers les stratégies militaires, la déportation, l’attaque de Pearl Harbor, la réponse américaine au Japon ou encore la résistance.

Nous vous conseillons de voir ce musée, cela permet de comprendre l’ensemble de cette période mais c’est aussi une lueur d’espoir pour l’avenir. La paix est toujours possible malgré des événements horribles et tragiques. 

Avant de reprendre la route, nous allons faire un saut dans le centre de Caen pour voir l’Abbaye aux hommes et le château. 

La boucle est bouclée, nous avons terminé notre périple et repartons avec des images plein la tête. Ce tourisme de mémoire est important et nous sommes ravis de l’avoir fait après plusieurs mois à vouloir l’organiser. 

Et vous, avez-vous déjà visité ces plages du débarquement ?

Ici reposent les soldats…

Lieux incontournables de cette visite des plages du débarquement : les cimetières allemands et américains.

Rarement cité sur les sites internet et les guides, nous avons trouvé important d’aller au cimetière allemand de La Cambe. Plus de 21 000 soldats allemands sont enterrés ici.

Nous avons trouvé ce cimetière assez froid… D’une part ces croix noires sont pesantes et rendent l’atmosphère lourde. De l’autre part, peu (voir pas du tout) de tombes sont aujourd’hui fleuries. Et aussi très peu de visiteurs…

Malgré l’Histoire que l’on connait tous, aller voir ce cimetière est important pour le devoir de mémoire. 

Direction le cimetière Américain de Normandie qui surplombe Omaha Beach : l’incontournable des plages du débarquement. Ici reposent plus de 9 000 soldats américains.

Dans ce cimetière, un magnifique mémorial, une chapelle et un jardin des disparus sont là pour rendre hommage à ces américains venus pour la liberté de la France.

Sur chacun des côtés du mémorial, de grandes fresques retracent la Seconde Guerre Mondiale et une statue gigantesque en bronze de 7 mètres de haut honore les troupes aéroportées qui ont été larguées aux extrémités du front de débarquement.

Enfin, sur ces grandes plates-bandes verdoyantes, voir toutes ces croix blanches alignées est très impressionnant, lourd d’émotions et à la fois tellement apaisant. Ce cimetière nous a donné un tel sentiment de tranquillité et d’espoir que nous aurions pu y rester encore plus longtemps…

Le génie de Winston Churchill au port artificiel Mulberry d’Arromanches-les-bains

Une matinée à Arromanches pour visiter le musée pour comprendre le port Mulberry et le cinéma 360.

Les Allemands tenaient l’ensemble des ports de la côte et aucun accès par la mer n’était possible pour les Alliés. Donc quelle solution est proposée ? Tout « simplement » construire un port artificiel dans la baie d’Arromanches-les-Bains ! Et qui est à l’origine de cette idée ? Winston Churchill en personne.

La ville d’Arromanches a été choisie car il y a peu de fond en mer et cela permettra de mettre leur plan en œuvre avec plus de facilités. Mais quel est donc ce plan ? Installer un port artificiel dans la baie d’Arromanches en coulant des bateaux et blocs de bétons afin de créer des digues puis ensuite créer des routes qui vont des plateformes flottantes au littoral. 

Grâce à ce port, les militaires sur le territoire peuvent maintenant recevoir de la nourriture, du matériel de soins, des médicaments, des munitions, etc. Tout le nécessaire pour pouvoir avancer dans les terres et continuer à repousser l’armée Allemande. 

Comment avons-nous appris tout ça ? En visitant le musée du débarquement de la ville, qui est en grande partie dédiée à ce port ultra-ingénieux ! Nous vous conseillons de faire la visite avec un guide (20/30 minutes pour la partie dédiée au port) pour pouvoir avoir l’ensemble des explications et comprendre tout le système de ce port qui est une vraie prouesse technologique. De plus, vous pourrez comprendre à quoi correspondent les blocs que vous verrez encore en mer. Une chose à dire : Bravo Monsieur Churchill pour l’idée et la mise en œuvre !

Ensuite, direction le cinéma 360 pour vivre le débarquement en immersion.

Au milieu de 9 écrans, vous verrez des images d’archives de ces affrontements et de la libération venant d’Allemagne, de France, des Etats-Unis, d’Angleterre et du Canada. Nous avons été impressionnés par ce plongeon au cœur des événements car cela était prenant de réalisme, nous en avons eu des frissons…  

La projection dure une vingtaine de minutes, donc aucune excuse pour ne pas y aller pendant votre visite des plages. Voir ces images d’archives donnent une résonance vraiment particulière à tout ce qu’on avait pu voir avant. Filez voir ce film et dites-nous ce que vous en avez pensé !

Et puis du cinema, vous aurez une vue splendide sur la baie. Une belle manière de terminer notre virée sur les côtes normandes. 

6 juin 1944, D-Day : les bases d’artilleries allemandes sont attaquées par les forces alliés

Les Allemands étaient là, installés sur les côtes françaises mais pas prêts à recevoir la visite des Alliés !

Nous avons visité deux bases d’artilleries allemandes pour voir la manière dont ils avaient organisé leur défense et la moindre des choses que l’on puisse dire c’est qu’ils étaient très bien installés.

La pointe du Hoc, point stratégique du Mur de l’Atlantique, est située entre les plages de Utah Beach et Omaha Beach. Les Allemands avaient décidés d’installer des bunkers avec les postes de tirs dirigés vers la mer.

Bombardés à plusieurs reprises, vous verrez les trous gigantesques laissés dans le sol. Aujourd’hui, la nature a repris le dessus et ces trous d’obus ressemblent maintenant à des collines.

Pour vous rendre compte de la taille du trou, regardez la taille des visiteurs en haut…

Lors du débarquement, ce lieu a été pris d’assaut le matin du 6 juin 1944 par des soldats américains qui ont gravis la falaise. Beaucoup ont perdu la vie pendant cet affrontement, uniquement 90 rangers ont survécu sur les 225.

Une boucle de marche (1 heure environ) est possible pour voir l’ensemble de la pointe. Pour notre part nous ne l’avons pas fait mais sommes allés jusqu’à la pointe en une trentaine de minutes. Nous avons beaucoup aimé ce lieu ! En effet nous avons trouvé très impressionnant de voir ces marques dans la terre et ces postes de tir quasi intact où l’on peut rentrer et voir comment cela était aménagé.

Nous avons aussi visité la batterie allemande de Longues-sur-Mer. L’un des ouvrages majeur du Mur de l’Atlantique, cette batterie comprend quatre casemates abritant de grosses pièces d’artillerie. Ce lieu a été bombardé la nuit du 5 au 6 juin 1944 puis pris par les anglais le 7 juin. Aujourd’hui classée au monument historique, cette batterie est impressionnante car elle surplombe la mer et semble intacte. En arrivant sur place, nous nous sommes presque interrogés sur le fait de savoir si cela avait été reconstruit !

On vous conseille d’y aller au coucher du soleil, vous aurez des couleurs splendides au-dessus de la mer.

Prochain stop de notre roadtrip ; Arromaches-les-bains et son port artificiel Mulberry.

6 juin 1944, D-Day : la libération française s’enclenche sur les plages normandes

On commence la série d’articles spécifiques aux lieux visités pendant notre roadtrip sur les plages du débarquement par les très célèbres plages d’Utah Beach et Omaha Beach.

Ces deux plages ont été les théâtres du débarquement des forces américaines sur le territoire français par la mer. Par centaines dans les barges, ces soldats ont débarqué sur ces plages pour affronter les allemands installés sur ces fronts.

Même si aujourd’hui peu de restes des installations sont visibles sur ces plages, l’empreinte émotionnelle reste très forte. Nous avons vu chacune de ses deux plages par marée basse et leur immensité renforce les images que nous avons pu voir dans nos livres d’histoire ou dans les guides.

Lorsque vous arrivez à Utah Beach, une réplique de la barge « Higgins » est installée avec la statue de trois soldats américains s’engageant sur le sol français, armes au poing. Levez les yeux, un monument surplombe la plage en l’honneur de l’US Navy avec une magnifique statue représentant le commandant veillant sur les marins et les unités de combat. Sur le socle, vous pourrez lire les noms des bateaux ayant participés à l’Overlord.

Enfin, sur le bord de la route, vous pourrez voir la borne 00 qui donne le point de départ de la Voie de la liberté, qui représente le parcours des américains de Utah Beach à Bastogne en Belgique. Vous pourrez aussi voir, sur le long de la route du littoral, 43 panneaux qui portent chacun le nom des soldats de la 1ère brigade spéciale du génie tués au combat dans le secteur de Utah Beach durant le mois de juin 1944.

Nous sommes arrivés du côté de la plage d’Omaha Beach en fin de journée quand le soleil commençait à descendre et offrait des couleurs splendides.

Ce qui nous a le plus marqué sur cette plage est le mémorial appelé « Les Braves » formé par 3 sculptures. Au centre « Debout la liberté » est encadré par « Les ailes de l’espoir » et « Les ailes de la fraternité ». Son nom évoque le débarquement des 35 000 hommes venus libérer la France ce 6 juin 1944 à Omaha. Pour rappel, 3 000 soldats ont péri sur cette plage.

Ces plages sont belles et sont chargées d’émotions. La mémoire de ces événements doit subsister et se rendre sur place y contribue. Afin de mieux comprendre cette journée du 6 juin 1944, nous avons visité le musée du débarquement d’Utah Beach qui explique la chronologie ainsi que la manière dont s’est déroulé ce fameux D-Day.

Robes de petites filles faites après la guerre avec des drapeaux français et américains.

Ce musée est très bien fait, tout est présenté de manière moderne, pas poussiéreuse du tout ! Une rapide vision des défenses allemandes et du Cotentin sous l’occupation est donnée au départ de la visite. Ensuite on rentre dans le vif du sujet avec la stratégie alliée, les forces navales, aériennes et terrestres, puis pour finir une reconstitution de la plage le jour J à Utah Beach.

Nous avons fait le tour de ce musée en une grosse heure et cela nous a largement suffit. Nous ne sommes pas trop du style à lire tous les panneaux et regarder toutes les projections mais la mise en avant des informations est très bien faite donc vous trouverez ce que vous cherchez.

Nous hésitions entre ce musée d’Utah et celui à Omaha. N’ayant pas le temps de faire les deux, nous avons tranché en la faveur d’Utah Beach et nous ne regrettons pas du tout. Nous vous le conseillons !

Allez, on continue le roadtrip dans le prochain article…

Week-end en Normandie sur les plages du débarquement

Pour avoir une rentrée en douceur, nous avons décidé de prolonger l’esprit des vacances avec un week-end en Normandie sur les plages du débarquement.

Cela faisait très longtemps que nous voulions aller sur ces plages pour un devoir de mémoire. On parle beaucoup de cet épisode de la Seconde Guerre Mondiale quand nous sommes au collège/lycée, on voit des reportages etc. Mais il est tellement plus impressionnant d’aller sur les traces de ces soldats qui ont permis la libération de la France.

Voici notre parcours en quelques mots avant d’avoir des articles plus détaillés.

Nous avons pris la route samedi matin à 8h30, direction Sainte-Mère-Eglise.

Après 3h00 de route, nous voilà arrivés sur la place de l’église connue pour son parachutiste américain qui est resté accroché en haut du clocher dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 ! Ce soldat, John Steele, a reçu une balle dans le pied pendant sa descente et ne pouvait plus orienter son parachute pendant sa chute. Il s’est alors retrouvé là-haut… Aujourd’hui, un mannequin est encore accroché pour faire un clin d’œil à cette anecdote.

Notre passage à Sainte-Mère-Eglise a été assez rapide, nous avons visité l’église dont les vitraux rendent un bel hommage aux soldats alliés et avons déjeuné dans un petit restaurant familial.

Par hasard, à la sortie du restaurant, nous avons eu la chance de tomber sur des passionnés qui défilaient dans des véhicules américains de l’époque avec les sirènes hurlantes et les drapeaux américains au vent ! Quelle fierté !

Nous avons ensuite repris la route direction Utah Beach (environs 20 min de route). Nous avons ici découvert la célèbre plage et le monument aux morts puis visité le musée du débarquement qui explique la manière dont s’est passé le débarquement sur les plages.

On remonte dans la voiture (environs 20 min de route), maintenant direction le Cimetière allemand de la Cambe. Rarement cité dans les guides ou sur les sites internet, ce cimetière vaut le coup d’être vu car l’ambiance est totalement différente du cimetière américain que nous sommes allés visités en fin de journée…

Hop en voiture encore, pour aller à la pointe du Hoc (à peine 15 minutes) ! Cette base d’artillerie lourde allemande a été l’un des théâtre du débarquement. Il reste aujourd’hui les marques des obus dans la terre et les bunkers allemands encore intacts face à la mer… Nous avons été impressionnés par les marques et l’atmosphère qui pèse dans ces bunkers.

On saute de nouveau en voiture pour aller au Cimetière Américain de Normandie avant sa fermeture (20 min de route).

Ce cimetière est si beau… C’est dingue à dire, mais ce cimetière est magnifique, on s’y sent tellement apaisé ! Surplombant la plage d’Omaha Beach, plus de 9 000 dépouilles de soldats reposent ici et un mémorial a été érigé en leur mémoire.

5 petites minutes de voiture pour arriver sur la plage d’Omaha Beach. Nous y sommes arrivés à marée basse et l’immensité de cette plage nous a coupé le souffle. Elle était si belle, calme et lumineuse… Imaginer ces affrontements dans ce calme est assez déroutant. L’œuvre en hommage au soldat sur la plage était vraiment belle sous les couleurs du coucher de soleil.

Enfin pour terminer cette première journée, nous nous sommes arrêtés à Longues-sur-mer (à 20 minutes) pour voir les bases d’artillerie encore intactes sur le haut des falaises. Bluffant de voir ces mastodontes encore intacts !

Et on termine la journée en posant nos valises à Arromanches-les-bains dans l’Hôtel de Normandie (Logis de France). Puis nous passons une excellente soirée au restaurant de La Marine où nous nous sommes régalés ! Très bonne adresse du guide Michelin

Une bonne nuit de sommeil et nous sommes repartis pour une belle matinée à Arromanches partagée entre le musée du débarquement dédié au port artificiel de Mulberry et le Cinéma 360.

On file ensuite à Bayeux pour découvrir la cathédrale Notre-Dame puis à Caen pour visiter le Mémorial de Caen et la ville avec son château et l’Abbaye aux Hommes.

Ce fut 2 jours denses et riches en histoire, en émotions et en souvenirs !

Cet article a pour objectif de vous montrer que c’est possible de visiter ces plages en un week-end, mais on vous conseille 3 jours pour prendre le temps de tout voir et d’ajouter un ou deux musées qui peuvent valoir le coup.

Nous allons prévoir des articles dédiés aux plages, aux bases allemandes, à Arromanches, aux cimetières ainsi qu’à Bayeux et Caen. Alors restez connecté !

Lantau Island, la maison du Grand Bouddha

Impossible d’aller visiter Hong-Kong sans aller saluer le Grand Bouddha de Lantau Island !

Commencez par une petite balade en métro – propre et archi-propre – pour enchaîner ensuite avec un tour de téléphérique.

grand-bouddha-lantau-telepherique

Sortez du téléphérique et admirez la majestueuse statue du Grand Bouddha qui trône sur sa colline.

grand-bouddha-lantau-island

Cette statue est faite entièrement de bronze, après 12 ans de construction elle a été installée sur Lantau Island en direction du Nord pour protéger l’ensemble du peuple asiatique. Du haut de ces 34 mètre et perché en haut de ces 268 marches, cette protection est la plus belle que l’on pouvait espérer.

grand-bouddha-escalier

grand-bouddha

grand-bouddha-visage

grand-bouddha-main-gauche

grand-bouddha-main-droite

Pour atteindre le pied des escaliers, vous devez passez cette porte et marcher le long d’une allée entourée de soldats au regard… très expressif !

lantau-island-temple-porte

lantau-island-temple
Et pour fini cet article en beauté et notre visite à Lantau Island, nous avons eu la chance de voir un spectacle d’arts martiaux donnés par des moines Shaolins. De petits garçons de  8 ans tout au plus, pas plus haut que 3 pommes,  peuvent vous mettre à terre en deux secondes si nécessaire…

grand-bouddha-lantau-island-moines

Vous vous demandez ce qu’est cette plaquette en bois ?
Ecrivez votre souhait et accrochez le  à l’arbre à voeux, il sera réalisé.

grand-bouddha-lantau-island-arbre-voeux

Mille et un marchés dans les rues d’Hong-Kong

Comme on vous l’a déjà dit Hong-Kong est une ville riche, qui vous en met plein les yeux.
Soyez attentifs à ce qui vous entourent, soyez curieux et allez visiter tous les marchés dont regorgent les rues !

De part et d’autre de Tung Choi Street North, toutes les boutiques du marché aux poissons offrent des poissons de toutes les couleurs, toutes les formes avec de quoi décorer vos aquariums.

marche-aux-poissons

marche-aux-poissons-bis

marche-aux-poissons-aquarium

Après on file, direction Flower market road, pour s’imprégner des senteurs exotiques et découvrir des fleurs jamais vues sur notre territoire français. Un oasis de verdure au milieu des tours gigantesques !

marche-aux-fleurs

marche-aux-fleurs-bis

marche-aux-fleurs-orchidees

Une fois arrivé au bout de Flower market road on trouve Yuen Po Street, l’entrée du marché aux oiseaux. Chaque jour des propriétaires d’oiseaux viennent accrochés leur cage aux arbres pour exposer et vendre leurs animaux. De gros oiseaux aux petits mignons aux chants mélodieux, tout peut être acheté dans ces cages.
Enfouissez-vous un peu plus dans  les ruelles, vous trouverez des vendeurs de cages en tout genre et aussi la nourriture pour ces petits affamés. Là, ça peut devenir un peu plus ragoûtant… Filet de sauterelles, criquets sont à votre disposition !

marche-aux-oiseaux-cages

marche-aux-oiseaux

marche-aux-oiseaux-criquets

 

Et si on allait au Futuroscope ?

Envie de passer une journée dans un parc d’attractions autre que Disneyland Paris ou Parc Astérix ? Pensez au Futuroscope !

Après 30 années d’existence, ce parc regorge d’attractions géniales, accessibles à tout âge. En effet, vous pouvez aussi bien y aller en famille, entre amis ou en amoureux.
Envie de sensations fortes ? Vous y trouverez votre compte ! Pas fan de ce type d’attraction là ? Pas de soucis, vous trouverez aussi votre bonheur. Et même pour les attractions qui donnent des sensations, certaines proposent des solutions alternatives pour permettent de vivre l’expérience sans risquer de se sentir mal à la sortie. Un gros point fort pour les personnes qui appréhendent un petit peu !

Tourné vers ce qui nous attend dans le futur, les nouvelles technologies et les immersions dans notre monde actuel, le Futuroscope tient toutes ces promesses.
Beaucoup d’attractions sont tournées vers l’image, la 3 ou 4D, les écrans géants, etc.

Pour que vous puissiez mieux vous rendre compte de ce qu’est ce parc, nous allons vous racontez les attractions que nous avons faites.

L’extraordinaire voyage
Installez-vous sur une nacelle les pieds dans le vide, prenez de la hauteur et envolez-vous ! Grâce à cette nacelle, vous aurez la sensation de voler au-dessus de lieux magiques en toute légèreté. Vous passerez du désert du Sahara aux hautes tours de Dubaï en passant par des montagnes enneigées. Un tour du monde en quelques minutes inspiré des œuvres de Jules Verne. Un voyage vraiment extraordinaire qui vaut le coup de faire la queue une heure.

Sébastien Loeb Racing Xperience
Embarquez aux côtés de Sébastien Loeb dans sa voiture de rallye pour une immersion en réalité augmentée. Tout d’abord, le décor de la file d’attente est top. Vous avez l’impression d’être dans un vrai garage professionnel, une des voitures de Sébastien Loeb est exposée, son palmarès est détaillé et il y a même un quiz sur sa carrière. Ensuite vous rentrez dans une salle immense où sont installés 108 sièges baquets, vous vous installez et prenez le casque à réalité augmentée. Vous n’avez plus qu’à suivre le célèbre pilote dans sa course folle pour une super expérience en VR5D ! Première attraction de ce type en Europe et elle mérite amplement son succès.

IllusiO, un destin magique
Maintenant place à la magie et aux rêves d’enfants. IllusiO est un spectacle de 25 minutes où vous pouvez devenir l’acteur du show et donner vie aux rêves d’un enfant qui voulait devenir magicien.  Dans ce spectacle, magie et hologramme se mélangent pour encore plus de réalisme et de rêve. Petits et grands resteront bouche bée, c’est une certitude !

Les mystères du Kube
Le Kube… Qu’est-il donc ? Quels mystères cache-t-il ? Entrez dans cette salle de spectacle et vous plongerez dans l’univers d’un musée en pleine nuit pour percer les mystères de cette oeuvre d’art. Toute la scène sera entièrement habillée grâce à des jeux de lumières pour plonger dans cet univers magique. Danseurs et acrobates vous offriront un vrai moment de poésie dans votre folle journée.

Le Monde de l’Invisible
Comme à la Géode, partez en immersion au cœur du monde invisible qui nous entoure grâce à un écran hémisphérique.
Trop lent ? Trop rapide ? Trop petit ? On passe à côté de tellement de choses dans notre vie de chaque jour… Grâce à ce documentaire et aux nouvelles techniques de film, découvrez le monde qui vous entoure d’une nouvelle manière. Regardez l’éclosion d’une fleur, l’acarien qui vit sur votre oreiller ou encore la goutte de pluie qui rebondit dans une flaque.

Dans les yeux de Thomas Pesquet
Qui n’a pas suivi l’aventure de Thomas Pesquet dans les étoiles et rêver d’y aller ? Sur le plus grand écran d’Europe, haut comme un immeuble de 7 étages et large comme deux courts de tennis (rien que ça…!), on accompagne Thomas Pesquet dans les moments les plus intenses de son voyage.
De sa préparation à la base de la NASA à sa vie dans les étoiles en passant par le décollage de la fusée Soyouz ou encore sa sortie en dehors de l’ISS dans le vide des étoiles, on suit son journal de bord pendant 25 minutes. Une belle manière d’avoir la tête dans les étoiles à notre tour et de prendre conscience de l’impact de l’homme sur la planète.

L’Âge de glace, il était une noix
Scrat est définitivement le personnage clé de la saga de l’Âge de glace ! Pour ceux qui ne connaîtraient pas Scrat, c’est un écureuil à dent de sabre complètement obsédé par son gland et prêt à tout pour le garder. Et ce perpétuel souhait de garder son gland avec lui le mène toujours dans des aventures folles et dangereuses pour sa vie.
Et cette histoire est la même pour l’attraction de l’Âge de glace qui lui est dédié. Suivez Scrat dans ces mésaventures tout en étant projeté dans son univers grâce à la 4D. Drôle et adapté à tout âge, cette attraction vous fera sourire et vous donnera l’envie de (re)voir les dessins-animés !

Les lapins crétins : la Machine à voyager dans le temps
Il n’y a rien de plus débile et drôle qu’un lapin crétin et cette attraction le confirme. Le principe de cette attraction est simple : vous vous asseyez sur des toilettes avec vos lunettes 3D sur le nez et voyagez dans le temps grâce à une machine à laver accompagné de trois lapins crétins. Vous découvrirez que les peintures préhistoriques, les jeux olympiques ou encore la cinquième symphonie de Beethoven sont liés à ces trois lapins. Cela semble ridicule et enfantin ? C’est le cas, mais qu’est-ce que c’est drôle de retomber en enfance !

La Gyrotour
Vous avez un peu de temps entre 2 attractions ? Prenez un peu de hauteur ! Cette observatoire circulaire grimpe à 45 mètres de haut et nous offre un beau panorama sur le parc du Futuroscope.

Arthur, l’aventure en 4D
Glissez-vous dans la peau d’un minimoy et grimpez sur le dos de votre coccinelle pour vivre une course effrénée dans le monde d’Arthur et les minimoys.
Dans un simulateur coccinelle avec votre paire de lunettes 3D et un écran sphérique gigantesque, vous vivrez un maximum de sensations ! Pour nous, cela a presque été trop de sensations ahaha ! Si vous n’êtes pas trop sensible au mal des transports vous pouvez y aller les yeux fermés, sinon c’est à vos risques et périls 😉 Mais ce vol à dos de coccinelle vaut vraiment le coup car l’univers des minimoys est vraiment fidèle aux films grâce à l’implication de Luc Besson dans la création de cette attraction. Ce n’est pas pour rien qu’elle a été élue meilleure attraction du monde en 2011 !

Les yeux grands fermés
Découvrez le monde que certains d’entre nous connaissent par cœur en faisant une bonne action. Grâce à l’association « Les yeux grands fermés », explorez un parcours entièrement plongé dans le noir guidé par un animateur non-voyant où seuls votre ouïe, votre odorat ou votre toucher pourront vous aider à avancer. Des marécages de la Louisiane en passant par l’Himalaya ou bien New-York, c’est la meilleure des façons de réellement prendre conscience de la manière dont vivent ces personnes chaque jour.
Une participation de 5€ vous sera demandée à l’entrée pour soutenir des actions en faveur des personnes non-voyantes menées par l’association et le Futuroscope. Une belle action dont vous sortirez grandi !

Et voilà notre journée au Futuroscope est terminée ! Nous n’avons pas faits toutes les attractions mais nous sommes ravis du temps passé. Une chose est sûr, nous y retournerons !

Ce parc est vraiment très agréable car il n’est pas très étendu donc pas besoin de faire des kilomètres entre chaque attraction. Beaucoup d’espaces verts pour se poser au calme, vous trouverez même des poufs fatboys sur l’herbe pour pique-niquer ou bien faire une petite pause. Beaucoup de choix de restaurants pour déjeuner et dîner à des prix très raisonnables. Et la bonne surprise a aussi été le bon nombre d’attractions nouvelles. En effet, nous avions déjà été en 2015 et  beaucoup d’attractions ont changé et c’est très agréable d’en découvrir de nouvelles toutes aussi bien. Cela nous conforte sur le fait qu’il est intéressant de suivre les nouveautés de ce parc de près 😉

Alors convaincu(e) ? Vous réservez vos billets ?!
Pour ceux qui connaissent déjà le parc, nous n’avons pas osé nous lancer dans la Danse des robots… Qu’en avez-vous pensé vous ? On devrait se lancer ?

Site du Futuroscope ici pour préparer votre future visite.

Direction le Vatican, sa basilique et son musée

Plus petit état du monde, le Vatican est un concentré d’histoire.

rome-vatican

On traverse le Ponte Vittorio Emanuele II et nous tombons face à la Basilique Saint-Pierre.
Plus grand monument religieux catholique et maison du Pape, cet édifice en impose par son architecture, son sens des détails et la sérénité qui s’en dégage.
Il est fort possible que le monde vous refroidisse pour rentrer dans la basilique. Mais très honnêtement, cela va vite et cela vaut vraiment le coup !

Un bon conseil pour les visiteurs : pensez à vous couvrir les épaules MAIS AUSSI les jambes ! Pas de short ou jupe/robe trop court sinon on vous refusera l’entrée ou bien on vous obligera à aller acheter un foulard (pas très beau…) pour vous couvrir les jambes. 

rome-vatican-basilique-saint-pierre-statues

Les statues semblent prendre vie quand on les regarde dans les yeux. Et le pied de Saint-Pierre brille toujours autant malgré le fait qu’on ne puisse plus le toucher.
Et il y a encore un extrait de notre livre d’histoire, la page 75, la célèbre statue de La Pieta de Michel-Ange est dans la basilique.

rome-vatican-basilique-saint-pierre-statue

rome-vatican-basilique-statue-fronton

rome-vatican-basilique-saint-pierre-statue-bronze

rome-vatican-basilique-saint-pierre-statue-michel-ange-la pieta

Et fouinez bien sous les arches, il y a toujours ces fiers gardes Suisses avec leur tenue d’Arlequin.
Maintenant entrez dans la basilique et admirez ce qui vous entoure.

rome-vatican-basilique-saint-pierre-plafond

rome-vatican-basilique-saint-pierre-garde-suisse

rome-vatican-basilique-saint-pierre-mosaique-nef

rome-vatican-basilique-saint-pierre-peinture-chapelle

rome-vatican-basilique-saint-pierre-mosaique

On lève la tête et on plonge les yeux dans cette coupole magnifique et son puits de lumière.
Nous vous conseillons de monter en haut pour avoir le souffle coupé par la vue magnifique que vous aurez (7 € le billet – ascenseur + 320 marches en colimaçon, tellement étroit que vous devrez passer de profil !).
Et puis le détail des mosaïque vaut vraiment le détour, une oeuvre d’art.

rome-vatican-basilique-saint-pierre-coupole-nef

rome-vatican-basilique-saint-pierre-coupole-nef-peintures

rome-vatican-musee-mosaique-sol

rome-vatican-basilique-saint-pierre-coupole-mosaique

rome-vatican-basilique-saint-pierre-coupole

rome-vatican-basilique-saint-pierre-panoramique

rome-vatican-basilique-saint-pierre-obelisque

Maintenant, allons à la page 80 de notre livre d’histoire de 5ème : la Chapelle Sixtine.
Pour entrer dans cette chapelle, il faut aller au musée du Vatican – passage obligatoire. Pour acheter vos billets on vous conseille de les acheter à la sortie de la Basilique. Vous décidez de l’horaire à laquelle vous souhaitez y aller et ce sera un coupe-file. Cela peut vous faire gagner de précieuses minutes (heures ?).

On ne va pas vous mentir, nous avons visité le musée de manière express car ce n’était pas notre objectif premier. On souhaitait vraiment voir la Chapelle Sixtine et sa célèbre peinture de Michel-Ange qui a été une déception pour nous… mais on vous laissera juge, pas de photo autorisée donc vous ne verrez pas ce plafond sur ce blog.
Toutefois, nous n’avons pas regretté d’être allé dans ce musée. Il y a des salles magnifiques recouvertes de peintures vives, des mosaïques tellement réalistes… Ce musée vaut le coup d’être vu donc prenez le temps de le visiter.

Le Vatican est un joli petit état à voir et puis aucune excuse pour visiter Rome sans y aller !
rome-vatican-musee

rome-vatican-musee-mosaique

rome-vatican-musee-peinture-plafond

rome-vatican-musee-peinture-salle-carte-geographie

rome-vatican-musee-peintures